Un revenu de base universel : l’idée pour relancer l’économie ?

Il y a les libéraux, les libertariens… et puis, il y a les partisans du revenu universel de base. Ces militants revendiquent un salaire accessible à tous, avec ou sans travail fourni. Une utopie qui pourrait bien se concrétiser. Le 6 janvier, le Conseil national du numérique (CNNum) a présenté 20 pistes pour anticiper les changements du monde du travail à l’heure du numérique à Myriam El Khomri, la ministre du Travail…dont le fameux revenu universel.

Le revenu de base universel est inscrit au programme de Christine Boutin, l’ancienne présidente du parti démocrate-chrétien, mais aussi à celui du parti espagnol de gauche Podemos. Ce revenu sera mis en place d’ici à 2017 en Finlande par un gouvernement assimilé à droite.

  1. Quézako?

Allocation universelle, revenu de base, revenu universel : une idée qui date du XVIIIème siècle, soutenue par Thomas More.

Imaginez qu’à partir de demain vous receviez tout ce dont vous aviez besoin pour vivre de votre naissance à votre mort, sans travailler et sans remplir de dossier”, explique Virginie Deleu, professeur des écoles à Lille, militante au sein du comité d’éthique du Mouvement Français pour un Revenu de Base.

En clair, l’État verserait sans condition de ressources à tous ses citoyens plusieurs centaines d’euros mensuels à vie. Ça c’est la version Podemos.

Mais pour certains militants libéraux, voir libertariens, ce revenu doit être financé par les citoyens pour remplacer le « millefeuille » des aides sociales.

  1. Le revenu universel permettrait-il de sortir de la précarisation du marché du travail?

Selon le rapport de la Fondation Roland Berger, publié le 30 octobre 2014, 3 millions d’emplois seront détruits à l’horizon 2025 en raison de la numérisation et de l’automatisation du travail.

D’autres économistes parlent de “l’ubérisation” de l’économie, tandis que des sociologues soulignent la montée croissante des burn-out au travail.

Mais comment appliquer ce revenu : faut-il donner 200 euros ou 1200 euros par mois? Est-ce en complément d’aides sociales ou non? Bref, les partisans du revenu esquissent encore leur projet.

  1. Comment financer cette mesure?
  • L’Etat peut augmenter les impôts.
  • L’Etat peut supprimer un ensemble d’allocations, sauf l’assurance maladie. En ce sens, Christine Boutin pense que l’on peut regrouper toutes les aides que l’Etat donne déjà pour arriver à financer ce revenu.
  • L’Etat peut modifier le système monétaire en utilisant les liquidités disponibles, ce qui implique de s’affranchir des règles de l’Union Européenne et de la Banque centrale européenne. C’est ce que propose l’Union démocratique et Indépendants (UDI) avec une nouvelle monnaie “l’eurofranc”, indexé sur l’Euro.
  • L’Etat peut taxer le chiffre d’affaires des entreprises et les marchés financiers.

Une affaire à suivre… Le 5 juin prochain, la Suisse va voter pour ou contre la mise en place d’un revenu de base inconditionnel, qui devrait atteindre environ 2300 euros mensuels (+500 euros par enfant) et par personne. La France va-t-elle suivre son voisin?

Constance Léon

Publicités